Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/04/2014

La mode

Extrait de l' Allocution aux jeunes filles de l'Action Catholique de Rome, prononcée par le Pape Pie XII, le 22 mai 1941

 

"Dans le combat chrétien, (...) votre arme sera votre exemple ! [Car] c'est bien d'une lutte qu'il s'agit. La pureté des âmes, vivant de la grâce surnaturelle, ne se conserve ni ne se conservera jamais sans combat. (...) Telle est la guerre qui se livre entre l'esprit et la chair. (...) Ne donnez point dans l'illusion de croire votre âme insensible aux excitations, invincibles aux appâts et aux périls. (...) Si l'union fait la force, seul un groupe compact, aussi nombreux que possible, d'esprits chrétiens résolus et sans crainte saura, là où leur conscience parle et l'exige, secouer le joug de certains milieux sociaux, se libérer de la tyrannie, plus forte aujourd'hui que jamais, des modes dans les usages et les relations sociales.

(...) Dieu ne vous demande pas de vivre en dehors de votre temps, de rester indifférentes aux exigences de la mode au point de vous rendre ridicules en vous habillant à l'encontre des goûts et des usages communs de vos contemporains, sans vous préoccuper jamais de ce qui leur plaît. (...) Ce que Dieu vous demande est de vous souvenir toujours que la mode n'est ni ne peut être la règle suprême de votre conduite ; qu'au-dessus de la mode et de ses exigences, il y a des lois plus hautes et impérieuses, des principes supérieurs et immuables qui, en aucun cas, ne peuvent être sacrifiés au gré du plaisir ou du caprice, et devant lesquels l'idole de la mode doit savoir abaisser sa fugitive toute-puissance".  

Abbé P. TROADEC, Le Carême au jour le jour, Ed. VIA ROMANA, 2013, p. 136

 

(texte intégral de l'allocution : http://laportelatine.org/bibliotheque/encycliques/PieXII/...)

 

 

 

15:07 Publié dans citations, Mode | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.