Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2017

Le grand remède au mal ambiant

"Durant ces dernières décennies, des fidèles ont pris conscience de l'esprit anticatholique dont est imprégnée la société et ont fait le choix de renouer avec la tradition de leurs parents et de leurs grands-parents. Ils sont revenus au catéchisme et à la messe traditionnels, et ils ont confié leurs enfants à des institutions scolaires profondément catholiques. Par tous les moyens, ils cherchent à ramer à contre-courant de l'esprit du monde afin de sauver leur âme et celles de leurs enfants. Ils rendent témoignage à Notre-Seigneur par leurs vertus et s'efforcent de lui redonner sa place dans la cité. C'est tout à leur honneur !

Ainsi voyons-nous aujourd'hui de très beaux ménages, équilibrés, pleins de foi et remplis d'espérance, où l'union entre les conjoints, sans être parfaite, tend à devenir plus profonde d'année en année. Quel est donc leur secret ? Ils prennent tout simplement les moyens que l'Eglise a mis à leur disposition pour se sanctifier." 

ramer.jpg

"Le grand remède au mal ambiant se trouve dans la restauration de familles pleinement catholiques, animées d'un bel idéal, fières de leur foi, remplies d'espérance, embrasées d'amour de Dieu et des âmes. Comme le dit le pape Pie XII, la valeur et la prospérité d'un peuple résident dans l'organisation normale des familles saines et nombreuses, où règne, sous l'autorité respectée du père, sous la sage prévoyance de la mère, l'union confiante des enfants (Message aux familles françaises réunies à Montmartre, 17 juin 1945)". 

 

Abbé Patrick TROADEC, La famille catholique, Suresnes, Clovis, 2011, p. 17-18

Les commentaires sont fermés.