Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2014

Du berceau au frigo : l'immigration dans nos rayons

Depuis quelques années nous constatons la présence d'aliments halal dans nos supermarchés. Ils occupaient initialement un petit espace, mais dorénavant ils peuvent disposer de rayons entiers dans les commerces de grande distribution.


rayons.png

   

 

 

 

 

 

 

 

                                           

 

 

Exemple de six rayons contenant uniquement des produits halal à Carrefour.

Ces produits, répondant aux exigences des musulmans, sont même mis en avant dans les publicités que l'on reçoit dans notre boîte aux lettres. Celle du magasin Auchan (période du 25 juin au 01 juillet 2014 - publicité de 25 pages) consacre jusqu'à 5 pages aux « saveurs orientales » sur les 14 pages de produits alimentaires ! On y trouve des marques spécialisées dans les aliments orientaux (Samia, Aïcha, El Saada, Réghalal...) produits par des sociétés françaises (Haudecoeur, Moulin-Ville, Jouvin...). On constate aussi que de grandes marques françaises s'adaptent aux volontés de ces consommateurs, par exemple : Maggi avec un bouillon halal, Fleury Michon avec un blanc de poulet halal, ou encore Lactel avec un lait laban car ces produits spécialisés ne concernent pas uniquement la viande.

DSCN1563.JPG

 

 

 

 

 

 

double page de publicité d'aliments aux "saveurs orientales" 

 

 

Des produits à destination des personnes d'origine maghrébine commencent à être introduits dans d'autres domaines que l'alimentaire. Carrefour vend par exemple des numéros de la revue Gazelle, le magazine de la femme maghrébine, au milieu des périodiques de la presse féminine telles que Femme Actuelle, Biba, Glamour1.... La revue Gazelle du mois de mai-juin comprend, entre autres, un article s'intitulant « mes rituels avant d'aborder le ramadan ». Sur sa couverture, illustrée par la photographie d'une femme en tenue traditionnelle orientale, on lit une phrase de Tariq Ramadan disant que « la laïcité est l'espace ouvert à toutes les religions ». On trouve aussi un numéro hors-série consacré au mariage oriental avec par exemple un article « votre lune de miel en pays musulman ».

 

revues.png
                           

 

 

 

 

 

magazines Gazelle dans le kiosque de la presse féminine

 

Si en France des produits doivent répondre aux critères de la culture orientale pour être attractifs, où est la volonté d'intégration des personnes issues de l'immigration ?

 

al thir.pngEn 2013, Vulli, le fabricant français de jouets, a créé un nouvel ami à sa célèbre girafe Sophie. Il s'agit d'un dromadaire nommé Al'thir.

 

La marque Vulli a repris les mêmes caractéristiques qui ont fait le succès de sa Girafe pour concevoir ce dromadaire. Il lui ressemble au niveau de sa forme, sa taille, sa matière... mais ce qui nous étonne c'est la différence d'emballage entre ces deux produits.

Sophie la Girafe, bien qu'elle représente un animal d'Afrique, a été créée en 1961, le jour de la Sainte Sophie, avec un prénom et une boîte correspondant à la culture européenne des enfants qui allaient la recevoir en cadeau. Mais pour, Al'thir, la calligraphie de son nom sur la boîte est orientale et les textes sont traduits en langue arabe. Quelle « évolution » entre 1961 et 2013... pour un jouet fabriqué et vendu en France !

Dans l'article, Avec Al’Thir, Vulli veut s’ouvrir à de nouveaux marchés paru sur le siteledauphine.com, on découvre qu'« Al’Thir, mais aussi le doudou en satin à son effigie sont déjà commercialisés dans plus d’une dizaine de pays, au Moyen-Orient, dans l’arc méditerranéen, en Inde, mais aussi en Angleterre et en France ». On y apprend que ce produit, qui doit permettre de s'ouvrir à de nouveaux marchés, « a notamment réussi son entrée sur le marché français avec d’excellents résultats sur les sites de vente en ligne ». Sur le site Internet al-thir.com (traduit en anglais, arabe et français) les seuls liens de points de vente sont : en France, au Japon et au Royaume-Uni... aucun lien vers le Moyen-Orient pour qui ce produit semble avoir été fabriqué.

On peut penser que comme pour la célèbre Girafe, il y aura beaucoup de produits dérivés d'Al'Thir (biberons, jeux d'éveils, livres, vêtements...) et que ceux-ci prendront donc d'avantage de place dans nos magasins.

 

Si en France on trouve des produits pour les nouveaux-nés aux caractéristiques orientales, où est la volonté de préserver et transmettre la culture occidentale aux futures générations ?!!

 

 

 

 

 

 

 

1 cf. dans notre blog l'article en date du 29/05/2013 « Si c'est ça être "Glamour", alors nous ne le sommes pas »

12/02/2014

Le "Manix part(ouze) tour"

Depuis quelques années le « Manix party tour » est programmé dans plusieurs discothèques, y compris l'été avec le « Manix summer tour ». Il s'agit de soirées durant lesquelles on distribue des préservatifs et des sextoys. La musique est mixée par DJ Manix qui a sorti un titre, révélateur de ce type d'événement, intitulé « Hug me »... 

1-13897058466531_0.jpg

Le tour de 2014 vient de commencer. Sur les sites Internet annonçant ces soirées voici ce que l'on peut lire : « VOUS VOULEZ PASSER UNE SOIREE DE PURE PLAISIR, CRIER ET EN REDEMANDER !!!! C'est la que ca se passe le dj le plus barjot revient pour vous retourner le cerveau ! Des milliers de capotes MANIX, DES SEXTOYS, DU GROS SON, DES CADEAUX DE LA MARQUE DE LINGERIE BODYONE, bref une soiree SEXXXXXXXXXXXXX » ; ou encore : « Soirée Manix Party Tour = 2 heures de mix avec DJ Manix, le DJ le plus déjanté, et un pack kdo impressionnant jamais vu en France ! (plus de 1000 préservatifs, anneaux vibrants,  gel aphrodisiaque gourmand, doigts vibrants, galets de massage, cadeaux fluos, T-Shirts, CD de DJ Manix... ».

 

17121-52746-15636.jpg

Les affiches qui annoncent ces soirées présentent bien sûr la photo d'une jeune femme en tenue légère et souvent vulgaire. Ces publicités doivent être conçues de manière à attirer certains hommes dans ces lieux, pensant y trouver des filles qui auront une attitude semblable à celles des affiches. Ce qui est étonnant c'est de voir que des femmes souhaitent quand même s'y rendre alors que l'image que l'on donne d'elles à travers ces affiches est dégradante. C'est devenu tellement banal de voir ce type d'image en plein centre-ville qu'elles n'en ont peut être pas conscience. Quand on voit cependant la tenue vestimentaire de certaines filles, qui font la queue devant les boîtes de nuit, on se demande si justement elles n'essaient pas de ressembler à ces « bimbos d'appels ».

Les illustrations sur les flyers (correspondant à une entrée gratuite pour une personne), sont tellement osées que, si l'on s'y réfère, on pourrait qualifier ces soirées le « Manix partouze tour » !! On peut y voir la photo d'un couple, quasiment nu, s'enlaçant avec plus de bras que deux personnes ne peuvent en avoir ; ou encore un dessin répugnant représentant un monde nommé le « world sex » (il s'agit d'un espèce de parc d'attraction avec un circuit de train dont les wagons sont en forme de pénis. Ces derniers entrent, entre autres, dans la bouche d'un homme, puis dans les fesses d'une femme et ressortent après par sa bouche...).

 

1483401_650564974986825_660565843_n.jpg

 

 

 

 

1538719_650565134986809_1817639764_n.jpg

Bien évidemment, comme dans presque toutes ces soirées, on y retrouve des hôtesses en sous-vêtements exhibant leurs corps en musique pour « chauffer » l'ambiance... La piste de « danse » devient alors celle où les gens se trémoussent devant et contre les autres, en espérant que quelqu'un s'intéressera à leur corps. Une distribution de préservatifs dans ce contexte c'est une fois de plus une incitation directe à avoir des rapports sexuels avec n'importe qui, n'importe où ! L'argument avancé est sûrement celui d'amener les gens à se protéger, mais cela doit plutôt leur donner envie de multiplier les partenaires et de ne s’intéresser aux autres que pour leur physique. 

 

On peut donc supposer malheureusement que des rapports sans lendemain ont lieux à la suite de ces soirées. Si c'est le cas, une fois de plus on peut probablement entendre : « les garçons sont tous des salops » et « les filles sont toutes des putes »... ce qui n'est pas totalement vrai lors de ces soirées : les garçons ne sont pas si « salauds », ils ont au moins la franchise de ne pas baratiner pour arriver à leurs fins, puisque l'on se doute qu'ils ne se rendent pas à une « soirée Manix » pour faire preuve de courtoisie... et les filles ne sont pas des « putes » puisque c'est gratuit y compris le préservatif !!! Alors pour eux : « Merci » Manix !! 

 Si vous souhaitez vous protéger : ne participez pas à ces soirées !

 

C. Blancs

08/09/2013

Face à la diminution des maternités : l'augmentation de la stupidité.

De nos jours, il existe de nombreux moyens de contraception : préservatifs masculin et féminin, pilules contraceptives dont celle dite « du lendemain », stérilet, ligature des trompes... A tout cela s'ajoute l'avortement dont les campagnes publicitaires sont en faveur. Tout est prévu pour que la femme ne soit pas enceinte et qu'elle n'ait donc pas à élever d'enfants. Et d'un autre côté, on vend des accessoires pour qu'elle puisse materner... un animal ! Comme par exemple avec la poussette pour chien.

Entrer des mots clefs

Je ne pense pas qu'une femme qui s'occupe de ses enfants ait le temps et surtout l'envie de promener son chien dans une poussette, comme si ce dernier était semblable à un nourrisson. Ce type d'accessoire, inutile, doit donc probablement intéresser en particulier les femmes qui ne veulent pas avoir d'enfant, mais qui apparemment ressentent le besoin de combler leur instinct maternel avec leur animal domestique. Reporter l'attention que l'on devrait consacrer à un enfant sur un chien est déplorable, mais ceci montre que l'instinct maternel reste bien présent, et que l'on n'a pas encore réussi à le faire avorter !

 

C. Blancs