Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2014

Drôle de jeu pour les enfants : s'embrasser en classe

Sur le site www.jedessine.com on trouve différentes activités ludiques pour occuper les enfants : des coloriages à imprimer, des idées d'activités manuelles et, entre autres, de nombreux jeux gratuits en ligne. L'un de ces derniers se nomme « le jeu du bisou » (il vient du site www.jeu2filles.fr).

En voici le descriptif : « Tant que le prof n'est pas en train de te surveiller, embrasse ton petit copain en cliquant sur le cœur qu'il te montre avec son doigt. Attention, ne te fais pas surprendre par le prof, il pourrait s'énerver ! Le but du jeu est d'arriver à faire le plus de bisous possible à ton petit ami sans te faire prendre par le prof ! Bonne chance ;) ».

Ce jeu montre une classe avec un professeur qui fait des allers-retours au fond de la salle. Pendant ce temps il faut cliquer sur le cœur dessiné sur un cahier pour que la jeune fille embrasse le garçon assis à côté d'elle. On remarque que ce garçon porte une chemise avec le logo Playboy (magazine connu pour ses playmates et ses photographies érotiques). 

bisss.png

On se demande quel est le but de ce jeu. Bien que l'on y voit des jeunes gens et non des enfants, c'est quand même à eux qu'il est destiné. Comme ci on devait mettre en tête aux enfants que c'est amusant de s'embrasser dans une salle de classe. D'autant plus qu'il ne s'agit pas de simples petites bises sur la joue mais de réels baisers.  

bis.png

12/02/2014

Le "Manix part(ouze) tour"

Depuis quelques années le « Manix party tour » est programmé dans plusieurs discothèques, y compris l'été avec le « Manix summer tour ». Il s'agit de soirées durant lesquelles on distribue des préservatifs et des sextoys. La musique est mixée par DJ Manix qui a sorti un titre, révélateur de ce type d'événement, intitulé « Hug me »... 

1-13897058466531_0.jpg

Le tour de 2014 vient de commencer. Sur les sites Internet annonçant ces soirées voici ce que l'on peut lire : « VOUS VOULEZ PASSER UNE SOIREE DE PURE PLAISIR, CRIER ET EN REDEMANDER !!!! C'est la que ca se passe le dj le plus barjot revient pour vous retourner le cerveau ! Des milliers de capotes MANIX, DES SEXTOYS, DU GROS SON, DES CADEAUX DE LA MARQUE DE LINGERIE BODYONE, bref une soiree SEXXXXXXXXXXXXX » ; ou encore : « Soirée Manix Party Tour = 2 heures de mix avec DJ Manix, le DJ le plus déjanté, et un pack kdo impressionnant jamais vu en France ! (plus de 1000 préservatifs, anneaux vibrants,  gel aphrodisiaque gourmand, doigts vibrants, galets de massage, cadeaux fluos, T-Shirts, CD de DJ Manix... ».

 

17121-52746-15636.jpg

Les affiches qui annoncent ces soirées présentent bien sûr la photo d'une jeune femme en tenue légère et souvent vulgaire. Ces publicités doivent être conçues de manière à attirer certains hommes dans ces lieux, pensant y trouver des filles qui auront une attitude semblable à celles des affiches. Ce qui est étonnant c'est de voir que des femmes souhaitent quand même s'y rendre alors que l'image que l'on donne d'elles à travers ces affiches est dégradante. C'est devenu tellement banal de voir ce type d'image en plein centre-ville qu'elles n'en ont peut être pas conscience. Quand on voit cependant la tenue vestimentaire de certaines filles, qui font la queue devant les boîtes de nuit, on se demande si justement elles n'essaient pas de ressembler à ces « bimbos d'appels ».

Les illustrations sur les flyers (correspondant à une entrée gratuite pour une personne), sont tellement osées que, si l'on s'y réfère, on pourrait qualifier ces soirées le « Manix partouze tour » !! On peut y voir la photo d'un couple, quasiment nu, s'enlaçant avec plus de bras que deux personnes ne peuvent en avoir ; ou encore un dessin répugnant représentant un monde nommé le « world sex » (il s'agit d'un espèce de parc d'attraction avec un circuit de train dont les wagons sont en forme de pénis. Ces derniers entrent, entre autres, dans la bouche d'un homme, puis dans les fesses d'une femme et ressortent après par sa bouche...).

 

1483401_650564974986825_660565843_n.jpg

 

 

 

 

1538719_650565134986809_1817639764_n.jpg

Bien évidemment, comme dans presque toutes ces soirées, on y retrouve des hôtesses en sous-vêtements exhibant leurs corps en musique pour « chauffer » l'ambiance... La piste de « danse » devient alors celle où les gens se trémoussent devant et contre les autres, en espérant que quelqu'un s'intéressera à leur corps. Une distribution de préservatifs dans ce contexte c'est une fois de plus une incitation directe à avoir des rapports sexuels avec n'importe qui, n'importe où ! L'argument avancé est sûrement celui d'amener les gens à se protéger, mais cela doit plutôt leur donner envie de multiplier les partenaires et de ne s’intéresser aux autres que pour leur physique. 

 

On peut donc supposer malheureusement que des rapports sans lendemain ont lieux à la suite de ces soirées. Si c'est le cas, une fois de plus on peut probablement entendre : « les garçons sont tous des salops » et « les filles sont toutes des putes »... ce qui n'est pas totalement vrai lors de ces soirées : les garçons ne sont pas si « salauds », ils ont au moins la franchise de ne pas baratiner pour arriver à leurs fins, puisque l'on se doute qu'ils ne se rendent pas à une « soirée Manix » pour faire preuve de courtoisie... et les filles ne sont pas des « putes » puisque c'est gratuit y compris le préservatif !!! Alors pour eux : « Merci » Manix !! 

 Si vous souhaitez vous protéger : ne participez pas à ces soirées !

 

C. Blancs